Guide Verrues Plantaires

Voici un article qui va vous intéresser si vous êtes victime de verrues sous les pieds. Les verrues plantaires sont désagréables et parfais douloureuses. Nous aurons l’occasion de bien les identifier et de voir les traitements disponibles pour faire disparaître ces excroissances vulgaires.

Qu’est-ce qu’une verrue plantaire ?

verrue sous les orteilsUne verrue plantaire est une pathologie bénigne de la peau qui se caractérise par une excroissance de peau sous la plante du pied.

Le plus souvent, on les reconnait à leur aspect sec et rugueux. Elle sont contagieuses par contact direct (relativement).

Lorsqu’il n’y a qu’une seule verrue, on parle de verrue plantaire isolée : la myrmécie. Lorsqu’on observe des verrues en groupe, on parle de en mosaïque.

Inesthétiques, la plupart des verrues sont sans danger. Le plus gênant lorsqu’on a une verrue plantaire, c’est la douleur à la pression liée à la localisation de la verrue proprement dite. Le simple fait de marcher ou de poser le pied peut provoquer des douleurs importantes. Il ne faut pas cacher que cette douleur est la principale motivation pour consulter et se faire traiter. Le diagnostic d’un dermatologue permet d’évaluer la gravité de la verrue et de mettre en oeuvre un traitement..

La verrue plantaire est une affection virale due au papillomavirus humain (HPV2).

Les verrues plantaires peuvent durer des mois voire des années et disparaissent souvent spontanément (2/3 des cas environ dans les 2 ans).

Comment reconnaître une verrue plantaire ?

Vous avez une “aspérité” sous le pied. Qu’est ce que c’est ? Une verrue plantaire ?

Le plus souvent, on reconnait les verrues plantaires à leur aspect sec et rugueux.

La myrmécie est une verrue unique se présentant sous forme d’un anneau hyper-kératosique. Elle est due au virus HPV1 et elle est en général douloureuse car elle pousse en profondeur au niveau des zones d’appui du pied. Parfois, on peut observer sur ce type de verrue des petits points noirâtres qui sont le résultat de micro-saignements. On peut la confondre avec un cor aux pied.

L’autre forme de verrue plantaire est la verrue en mosaïque. Elle est due au virus HPV2. Elle se présente comme un ensemble de petites verrues ressemblant à un damier.

Verrue ou cor ?

Cor, durillon, oeil de perdrix ?

Un cor aux pieds est une callosité située sous la plante des pieds ou sur les orteils. Callosité, cela signifie qu’il s’agit d’un épaississement de la peau dû aux frottements avec les chaussures. En général, on aperçoit une zone arrondie épaisse cornée avec quelquefois une pointe jaunâtre.

Pas d’inquiétude, rien de grave. Le cor aux pieds n’a rien à voir avec une verrue même si l’aspect peut être similaire. La verrue est dûe à un virus : le papillomavirus. Il s’agit donc d’une infection de la peau.

En cas de cor aux pieds, changez de chaussures pour des chaussures plus souples, plus larges et mieux adaptées à votre pied. C’est le seul moyen d’éviter les frottements.

Deuxième chose très facile à réaliser : prendre un bain de pied d’environ 30 minutes d’eau chaude additionnée de bicarbonate de soude. Après vous être bien sécher les pieds, vous pouvez râper le cor pour l’éliminer. S’il est installé depuis longtemps, il faudra plusieurs bains de pied successifs ( 1/semaine) pour en venir à bout.

Si tout cela ne suffit pas, vous pouvez utiliser des produits naturels (ail, citron) ou des produits coricides à base d’acide salicylique (coricide Le Diable, feuille de saule coricide, pommade Cochon…).

Comment soigner une verrue plantaire par la médecine traditionnelle?

Vous avez une verrue plantaire ? Vous avez mal quand vous marchez ? N’attendez plus, inutile de souffrir. Les verrues se soignent ! Toute sorte de traitements existent pour soigner les verrues comme le souligne SOS-verrue.com.

Le plus souvent, c’est le dermatologue qui vous libèrera de votre verrue en utilisant la cryothérapie, c’est à dire en la brûlant à l’azote liquide. La cryothérapie est une solution radicale mais, il faut savoir que, le temps de la cicatrisation, la zone traitée restera douloureuse. Cela peut paraître évident mais lorsque l’on soigne la plante du pied, on peut avoir quelques difficultés pour marcher et s’appuyer sur ce pied.

On peut néanmoins essayer de traiter les verrues plantaires par soi-même grâce aux verrucides. Il s’agit là de traitements locaux kératolytiques à base d’acide salicylique associé ou non avec d’autres composés. Dans ce cas, le traitement est assez long: il faut compter 2 à 3 mois. Même s’ils vous semblent un peu répétitifs, ils sont totalement indolores.

En matière de prévention des verrues plantaires, évitez de marcher pieds nus sur des sols humides (piscines, sauna…), portez des sandales ou des chaussons de piscine en latex.

A noter également qu’il existe des coussinets plantaires qui permettent de réduire les douleurs liées à la pression sur les verrues plantaires. Par exemple, les coussinets plantaires à l’épithelium 26 d’Epitact, pour plus d’informations : http://www.sos-verrue.com/boutique. Il s’agit de coussinets contenant de la teinture mère de thuya ayant une action reconnue sur les verrues. La composition spécifique du coussinet apporte un confort appréciable. D’autre part, l’action occlusive du coussinet participe également à l’action sur la verrue.

Comment soigner les verrues plantaires par les médecines douces ?

Les verrues plantaires sont, par définition, très mal placées et souvent douloureuses à la pression. C’est pourquoi, vous pouvez avoir quelques hésitations à utiliser la médecine traditionnelle et ses méthodes “radicales”.

Différentes solutions existent en matière de médecine douce pour venir à bout de vos verrues plantaires.

Les teintures mères constituent un remède intéressant. Pour éliminer les verrues plantaires, on peut utiliser la Teinture mère de Thuya (Thuya occidentalis) ou la Teinture mère de Chélidoine (Chelidonium majus). Il suffit d’appliquer quelques gouttes de teinture mère à l’aide d’un coton-tige sur la verrue 2 à 3 fois/jour. Il faut cependant être persévérant et continuer les applications pendant 2 à 3 semaines. Il faut quand même être prudent au moment de l’application car les teintures mères sont corrosives.

Laisser un commentaire